> Edito > Le paradoxe des 100 ans :

Ecologie : Le destin de l'humanité : Le paradoxe des 100 ans




Edito Ecolo : le destin de l'humanité :

Le paradoxe des 100 ans



Si on en croit des groupements de scientifiques comme le GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat), l'évolution du 7eme Continent, ou encore les photos de la NASA sur l'Amazonie. Alors, le destin de la majorité de la population humaine sera scellé dans 50 ans ou 100 ans.

C'est étrange que l'humanité présente depuis 200 000 ans est incapable d'assurer la survie de son espèce sur 100 ans. En effet nous polluons tellement que le réchauffement climatique deviendra désastreux et meurtrier dans moins de 100 ans. Car le jour où nous aurons brulé tout le pétrole, l'air sera saturé, entrainant des effets en chaine.

Le pétrole risque fort d'être épuisé d'ici moins de 100 ans ainsi que d'autres ressources naturelles qui seront perdues à jamais.


Le paradoxe de 100 ans réside dans le fait que de nos jours, un humain, vivant avec le même niveau de vie qu'un français, peut vivre statistiquement 100 ans.
Alors qu'au même moment les experts mondiaux du climat prévoit la 6 ème disparition d'espèce de masse de l'histoire de la Terre.
L'extinction de l'espèce humaine comme nous la connaissons est prévue pour dans 100 ans maximum.

Ce constat peut changer si nous agissons dans ce but.

Si nous continuons nos vies ainsi. Les scientifiques ont prévu que le réchauffement climatique continuera et s'accélèrera dans l'avenir.

Le pétrole, le charbon, les combustibles brûlés, le développement de l'agriculture intensive déraisonné. La pollution des espaces naturels protégés. La disparition d'espaces qui devraient être protégés, qui engendre des massacres d'espèces végétales et animales ou encore par exemple la déforestation.

Tout cela entraîne des effets de chaine comme la libération du méthane qui était enfoui sous la glace. De plus par exemple, la fonte des pôles a le même effet sur la planète que si vous décidez de repeindre votre voiture blanche en noir, alors qu'il fait 50°C dehors. La fonte des pôles réchauffe la planète encore plus vite.

L'homme a engagé un combat dans lequel nous risquons fort de nous bruler les ailes.

C'est arrivé aux dinosaures dans le passé, aujourd'hui le phénomène se reproduit.

Si on ne fait rien dans 100 ans, la France ressemblera un peu près au Sahara actuel.

Nous avons une petite chance de nous en sortir, car nous avons compris ce qu'il nous arrive, contrairement aux autres espèces avant nous.

De plus, nous avons un niveau de technologie général relativement avancé (électricité, énergie, internet) et nous avons également des technologies vertes, expérimentales certes, mais elles existent déjà, pour lutter contre le processus de réchauffement et la pollution en générale.

L'humanisme, la connaissance, le partage, l'informatique et les technologies vertes sont quelques unes de nos meilleures armes.

C'est sans doute une des clefs de la survie de l'humanité.


Olivier Muhleisen


 


Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson. Alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas.

Tatanka Yotanka – Sitting Bull, guerrier sioux
 

 















Mesures anti-pollution | Rentrée scolaire | Faire un site Internet | Rechercher sur le net
Trouver une carte | Traduire un texte | Arrêter de fumer
Des produits écologiques et économiques - www.Shopeco.fr ©2009-2017 OnMyWeb Production -